AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le pigeonnier

Aller en bas 
AuteurMessage
Sashah
Admin


Messages : 57
Date d'inscription : 03/09/2014

MessageSujet: Le pigeonnier   Lun 15 Fév - 13:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Sashah le Mar 26 Juil - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verscoquins.kanak.fr
Sashah
Admin


Messages : 57
Date d'inscription : 03/09/2014

MessageSujet: Re: Le pigeonnier   Jeu 17 Mai - 9:27

De Zephie Date d'envoi Le 30 Avril 1466 à 18h17
Objet Re: Re: Nouvelles

Ma  très chère maman  qui me manque tellement

Je suis très heureuse de lire  ta lettre. Elle n'apporte  qu'asiment que de bonnes nouvelles.
Tu as retrouvé  ton frère.. c'est une  superbe  nuovelle.. et  je suis  certaine  que tu arriveras à recrééer des liens avec lui, peut être même que tu arriveras à lui faire retrouver la mémoire. Avec tout l'amour que tu lui donneras, il ne pourrra  qu' être  heureux.
As tu trouvé une solution pour le faire rapatrier ? En sais tu plus su r lui  ?  son état ?
Comment  l'as  tu retrouvé ?  Raconte moi  s'il te plait.. Et puis  comme j'imagine que tu dois  être  heureuse..

Peut être qu'un jour  je le rencontrerai. J'en serai  ravie .. mais je saixs  qu'il faut laisser du temps.. je le sais..
Et puis.. peut être  as  tu besoin de  temps  juste  avec lui..Je  ne sais pas.. mais  raconte moi tout maman..

Pour  Ava.. j'espère que c'est une bonne nouvelle.. Je pense que oui, mais je saixs l'effet que ça fait de retrouver un père  alors qu'on ne pensait pas le retrouver. Mais Ava  saura  faire.  Comment  s'est passé cette rencontre ?  Et toi  comment  le  vis tu ?
Ca ne doit pas être  évident pour toi. E t elle, comment le  vit elle ?  Elle ne m'a pas  encore  répondu.. mais je sais qu'elle est  discrète  et que j'en saurai pas beaucoup. C'est un peu son jardin secret.. et je l'accepte même si j'aurais aimé  qu'entre  nous, nous arrivions  à nous confier plus de choses. Mais Ava  est ainsi  faite et nous ne la changerons pas, et nous l'aimons  ainsi.

Je n'ai pas  trop  compris l'histoire  des familles  cousines par alliance. la famille de mon père  serait  cousine  par alliance  avec la famille du père d' Ava ? Je sais  je comprends pas toujours  tout... Alors pardonne moi  si je n'ai pas  tout  compris.

Le bal s'est bien passé ?  as tu rencontré quelqu'un ?   et  Ava ?
Je ne crois pas que  Elyja reviendra... je suis peut être pessimiste  mais j'aimerai  que ' Ava  retrouve un amoureux  digne d'elle .. pas comme ce  dernier qui.. l'a demandé  en mariage pour  disparaitre ensuite.. Mais peut être qu'il a subi quelque  chose.. et nous en saurons davantge quand il refera  surface.. Mais ce bal.. était  sur  l'île. Comme vous avez  du  vous y amuser. Je sais que vous  aimez  danser , et les  festivités. Et puis cela  a du mettre de la joie  dans  cette île. J'avoue que la nuit.. l'île me fait parfois un peu peur... mais  tu le sais, j'ai peur de beaucoup de choses.

Pour ma part, je n'ai pas  encore repris les  études. J'attendais de savoir si tu acceptais.. mais  comme je t'ai promis, je ne deviendris pas  soeur avant l'âge de mes  16 ans.  Alors j'ai encore plus d'une année pour mûrir  ce projet.  Mais je me suis renseignée. Je peux les reprendre , là où j'en étais.
J'ai rencontré une femme Anna  qui m'a  connu quand  j'étais petite. Elle trouve que j'ai bien changé, et que je suis bien élevée.. Merci maman ...J'aimerai pouvoir  te la présenter un jour. Tu l'apprécierais  je pense.

Nous sommes bien arrivés à Blois. Le voyage  fut long mais il a été sans  encombre. Nous allons  rester quelques jours  ici, puis nous repartirons. Narcysse va bien
Mon père, pour le moment je n'ai pas de nouvelles. Je lui  écris pour le rassurer de notre avancement, mais il doit être  trop affaibli. Mais j'ai bon espoir sur sa guérison.

Tu me manques  terriblement maman.
La nuit, parfois je rêve que tu me fais un  câlin.. et  pour finir.. je ne serre que mon  oreiller..
J'espère  vous revoir  prochainement.

Où êtes vous en ce moment ?

Zéphie  ta  fille
Je vous embrsse  très tendrement.


Dernière édition par Sashah le Jeu 17 Mai - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verscoquins.kanak.fr
Sashah
Admin


Messages : 57
Date d'inscription : 03/09/2014

MessageSujet: Re: Le pigeonnier   Jeu 17 Mai - 9:28

Zephie le 08 Mai 1466 a écrit:
[rp]
Citation :
Cher journal

Je vais bien... même si maman  me manque,  même si  Ava me manque...

Mais je ne suis pas  sûre de leur manquer.. je n'ai toujours pas eu de leurs  nouvelles...

Que dois je penser d e  cela ?

alors j"évite de  penser.. je vais me  concentrer  sur ma  vie.. Qu'importe si elles m'oublient.. Que puis je  y faire ?
maman  m'a  bein demandé  de reter avec mon père  sans tenir  compte de mon avis, elle est  bien partie sans moi  , sans me prévenir.. en colère..

deplus je ne comprends pas  sa  colère..

Est ce de ma faute si j'ai retrouvé mon père ?

Je prei pour qu'elle ne fasse pas la même chose à Ava.. je prie pour  qu' Ava soit  heureuse dans  sa famille.. enfin avec maman, je sais qu'elle l'est  mais avec ce  père qu'elle vient de retrouver.
Je prie pour que, leurs liens  ne se détériorent pas  comme les nôtres l'ont été.. Je prie pur que ces retrouvailles n' abiment pas leur amour comme cela a été pour moi.
Oui j'ai encore mal.. mais  qu'importe.. dieu sème des  embûches sur ma  route, il me fait  douter.. mais je dois être plus  forte que tout  cela.

Je ne dois pas regretter d'avoir retrouvé mon père. Il n'est pour  rien..tout  cela a été trop difficile à gérer pour ma mère. J'espère que cette expérience les rendra plus fortes, et qu'ainsi, Ava pourra  vivre  sereinement.
Je prie pour que maman  soit enfin  heureuse.
Peut être  ces retrouvailles avec mon père  aur  étét utile à mieux accepter  celles d'avec le père  d' Ava. Je prie pour cela.


Je n'attends plus leurs lettres.. Si j'en reçois, j'aurais le sourire, si j'en ai pas.. pas grave..

Je vais me chercher un travail, me rendre utile,  faire ma  vie..

J'ai repris mes études de diaconnesse..

Par contre.. je me pose  quand même  des questions.

Est ce que je ne veux pas devenir  Soeur  car personne ne m'a  vraiment aimé  à part  Dieu ?   Quand je regarde en arrière.. j'ai souffert tellement  d'abandon ... et puis.. avoir des enfants.. j'ai trop peur  .. de leur  dire un jour.. pars.. ne reviens pas.. je suis  trop  en colère..

Comment puis je aimer quelqu'un  ? un mari ?   des enfants ?

Alors je dois  vraiment réfléchir à ce que je souhaite  faire.. devenir  Soeur, ou  vivre  seule... tout en aidant les autres... Je ne dois pas  me  tromper..

Je prie pour tout  ceux que j'aime.
Que Dieu les garde, leur donne le sourire, les réconforte  dans leurs  souffrances, les aime et les protège.

Zéphie.
[/rp]


Dernière édition par Sashah le Jeu 17 Mai - 9:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verscoquins.kanak.fr
Sashah
Admin


Messages : 57
Date d'inscription : 03/09/2014

MessageSujet: Re: Le pigeonnier   Jeu 17 Mai - 9:29

De Zephie de Castelcerf Date d'envoi Le 13 Mai 1466 à 18h57
Objet nouvelles
Expire le 03 Juin 2018

Ma chère maman

J'espère que tout va bien pour vous.

j'espére que les retrouvailles avec le père d' ava se passent bien...

Je prie pour que tout se passe bien

Je n'ai pas eu de nouvelles depuis mais j'imagine que les événements sont intenses pour vous et sue vous n'avez pas le temps de répondre..

De mon côté tout va bien..

Mon dernier cours... il a fallu que je fasse ma première messe... et je voudrais te faire lire mon premier texte


Marchant sur les chemins entre Autun et Chalon, en Bourgogne, Barnabé aperçu dans un verger deux enfants qui se battaient. Il observa la scène, puis décida de descendre du chemin pour les rejoindre. L’un semblait plus fort que l’autre, et l’autre semblait se laisser faire, par peur, par crainte. Barnabé les sépara et les invita à s’expliquer. Il apparut qu’ils étaient de bons amis, mais qu’une bêtise les avaient fâchés, ou en tout cas, en avait fâché l’un des deux. Devant l’autorité du plus fort sur le craintif, Barnabé décida de leur raconter une histoire pour apaiser l’animosité régnante.

Il était une fois un garçon avec un mauvais caractère. Son père lui donna un pot rempli de clous et lui dit d’en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu’il perdrait patience et se disputerait avec quelqu’un. Le premier jour il en planta 17 dans la barrière.
Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler, et le nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour : il avait découvert que c’était plus facile de se contrôler que de planter des clous.

Finalement, arriva un jour où le garçon ne planta plus aucun clou dans la barrière. Alors il alla voir son père et il lui dit que pour ce jour il n’avait planté aucun clou. Son père lui dit alors d’enlever un clou dans la barrière pour chaque jour où il n’aurait pas perdu patience.
Les jours passèrent et finalement le garçon put dire à son père qu’il avait enlevé tous les clous de la barrière.

Le père conduisit son fils devant la barrière et lui dit :
"Mon fils, tu t’es bien comporté mais regarde tous les trous qu’il y a dans la barrière. Elle ne sera jamais comme avant. Quand tu te disputes avec quelqu’un et que tu lui dis quelque chose de blessant, tu lui laisses une blessure comme celle là. Tu peux planter un couteau dans un homme et après le lui retirer, mais il restera toujours une blessure. Peu importe combien de fois tu t’excuseras, la blessure restera ; et une blessure verbale fait aussi mal qu’une blessure physique. Les amis sont des bijoux rares, ils te font sourire et t’encouragent. Ils sont prêts à t’écouter quand tu en as besoin, ils te soutiennent et t’ouvrent leur cœur."

Le bagarreur se mit à pleurer, et celui avec qui il venait de se battre le pris dans ses bras pour le réconforter. Barnabé leur pris la main et les raccompagna jusqu’au village. L’amitié venait de triompher, encore une fois…

Tu sais il est important pur mi... je me rends competes du mal que je t'i fait, et je me rend scompte pourquoi tu m'as abandonné. Qui serait assez fort pour garder unenfant avec autant de problème, un enfant qui doiute de doute ? qui pose des clous et fait des cicatrices tout au long de sa vie ?



mais je t'assure que rien n'était voulu...mais je grandis ... et jen e sais pas si je serais capapble d'avoir , de garder un enfant comme moi..

un enfant qui doute, qui parle de son passé , qui compare sans arrêt...

Maintenant je comprends que tu compares...nous sommes tllemment différentes... de plus..
je suis arrivés avec mon passé/ bentich ( je ne pense plus à lui maintenant ) mais à peine l'avoir quitté,....je me découvre une vocation de Soeur...et puis je retrouve mon père... trop difficile pour toi...Normal que tu demandes à t'loigner de moi...


et mon idée de devenir soeur...

tu sais, je te remercie vivement de m'avoir empêcher de l' être à l'aube de mes 14 ans...Je me pose beaucoup de questions....


et là j'ai besoin de toi... besoin de toi en tant que mère, ppour m'aider à avancer var peut être que je suis capable d'entendre ce que tu as à me dire...

mais je me demande enfin, pourquoi je veux devenir soeur..


Mais maman, surtout, prends soin de toi et d' Ava, je prie pour vous chaque jour.. je prie pour que vous ailliez bien.. prends soin d'elle, elle est précieuse, prends soin de toin tu es extraordinaire.

Zéphie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verscoquins.kanak.fr
Sashah
Admin


Messages : 57
Date d'inscription : 03/09/2014

MessageSujet: Re: Le pigeonnier   Jeu 17 Mai - 9:29

À Zephie Date d'envoi Le 14 Mai 1466 à 17h51
Objet Re: nouvelles
Expire le 03 Juin 2018

Ma tendre Zéphie,

J’ai bien reçu tes lettres et pardonne moi si je tarde à y répondre. Ce n’est pas parce que je m’amuse bien ou parce que je suis trop occupée non. Juste que j’ai dû m’absenter au couvent quelques jours afin de guérir un mal étrange. Il semblerait que l’air de la mer ne me réussissait pas. Mais tout est rentré dans l’ordre je peux à nouveau respirer correctement et n’ai plus les yeux gonflés.

Ainsi tu as fait un travail sur toi-même avec cette histoire de clous. Hé oui les clous laissent des traces comme les conflits des blessures. C’est à cause de ces multitudes de petites blessures que j’ai fini par ne pas insister quand tu hésitais à venir avec nous ou à rester à Montauban. Autant ne pas se faire du mal mutuellement, c’est inutile et la vie est bien trop courte pour se disputer.

Pour devenir sœur tu dois faire la paix avec toi-même. Pourquoi imaginer que tu es moins bien que ta sœur ? Pourquoi penser que je t’ai abandonné ? Pourquoi croire que je ne te comprends pas ? Ou que je suis en colère ? Ou encore que je t’en veux car tu as retrouvé ton père ?

Je n’ai jamais compris pourquoi tu te posais toutes ces questions. Malheureusement si tu n’es pas en paix avec toi-même, si tu doutes, ni crois ni en toi, ni en l’amour que je te porte, tu n’aideras pas ton prochain. Et être sœur, hormis les sacrifices qu’il t’en coutera dans ta vie privée, sera une vie tournée vers les autres. Tu devras leur apporter le soutien, les réponses qu’ils attendent dans les embûches qu’ils rencontreront au quotidien. Tu devras panser autant les plaies que leurs âmes. Si tu n’es pas en paix avec toi-même, avec ton passé, si tu doutes, ne crois pas au soutien des tiens, alors ta vocation deviendra un calvaire. Un échec.

Saches que je ne t’ai pas abandonné, si je mets du temps à te répondre c’est que je suis occupée, ou malade ou en train d’écrire. Si je ne suis pas restée aux côtés de ton père, c’est que je n’ai pas à suivre un homme qui n’est pas mon mari. Ce n’est pas correct et susciterait des rumeurs, ce que je ne veux absolument pas. Ton père à sa vie, moi la mienne, s’il m’en veut de lui avoir écrit que je ne le rejoindrais pas, tant pis. Je suis en paix avec ça de mon côté, je sais que je n’aurais pas supporté de le suivre bien longtemps.

Je t’ai émancipé et ça t’as choqué, car je t’avais expliqué que prendre son émancipation revenait à vouloir abandonner sa famille. C’est vrai dans un sens, l’abandonner car ne plus vouloir que sa mère ou son père prennent des décisions concernant notre avenir. En tant que noble et en étant ta mère, ton père que je sache ne t’as pas reconnu officiellement, je serais en droit de te mettre au couvent, de te garder avec moi avec un chaperon ou de te trouver un époux qui correspondrait aux besoins de notre famille et non à tes envies. Ce serait horrible et je ne suis pas ce genre de mère. La preuve Ava à acheter une maison en son nom et s’imagine que je vais vivre sous son toit comme une parente incapable vivre seule car trop vieille ou trop sénile. J’en souris, son geste était un geste d’amour, mais il ne correspond en rien à un protocole de la noblesse bien défini. Les jeunes filles non mariées de nobles, doivent vivre chez leurs parents jusqu’à ce qu’elles se marient ou partent au couvent car trop vieilles pour trouver un mari.

Voilà pourquoi toi et Ava êtes émancipées. Je l’ai fait non pas quand l’une ou l’autre me l’avez exigé mais quand j’ai jugé le moment opportun. Ça ne veut pas dire que je vous ai abandonné.

Réfléchis sereinement à ton avenir, tu as le temps et si l’envie de nous rejoindre à Honfleur te prend, nous trouverons bien une escorte pour t’accompagner.

Il suffit juste de me le dire tout simplement.

Prend soin de toi ma Zéphie, je t’embrasse comme je t’aime.
Sashah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verscoquins.kanak.fr
Sashah
Admin


Messages : 57
Date d'inscription : 03/09/2014

MessageSujet: Re: Le pigeonnier   Jeu 17 Mai - 9:30

Zephie a écrit:
[rp]
Citation :
Cher journal

J'avance dans mes cours.. je crois qu'il ne m'en reste plus que 3. Je viens de rendre le 15ème devoir. Il fallait penser une messe de baptême. J'avoue que j'y ai pris goût.

J'ai imaginé baptiser Narcysse. Bon Ava et maman, comme elles n'aiment pas trop Dieu.. j'ai eu un peu de mal à l'imaginer.. alors j'ai choisi Narcysse.

J'attends qu'on me le rende avec les commentaires. J'ai essayé de faire de mn mieux. J'aime cela.. j'aime beaucoup préparé ce genre de choses.

Ensuie.. pour le petit travail, je vais aller à L'Hostel Dieu... Peut être que je pourrai m'y rendre utile.. on verra. On croise les doigts.

Maman m'a répondu.. et je suis perdue... Elle me dit que j'ai hésité à partir avec elles.. mais elle se trompe.. elle m'a jamais demandé.. un jour.. j'ai vu qu'elles étaient parties.. sans moi.. Elles m'ont pas demandé...


Elle me demande pourquoi je pense que je suis moins bien qu' Ava.. Je le suis.. Je le sais.. Elle n'a pas arrêté de me comparer à elle, à me dire qu' Ava , elle aurait fait ça, qu ' Ava elle, n'aurait jamais dit ça ou ça ... Comment puis je me trouver aussi bien qu'elle ? Forcément que je suis moins bien.
Maman n'est jamais partie sans prévenir Ava ... maman n'a jamais été en colère contre Ava autant que sur moi, Maman n'a jamais été écœuré par Ava, Maman n'a jamais du dire à Ava qu'elle serait capable de renier ses enfants.. Alors oui je suis moins bien qu'elle, et le serait toute ma vie.. Je sais que mon éducation était vraiment pas ce qu'il fallait mais.. il y a beaucoup de choses qui m'ont fait très mal, et que je n'arrive pas à oublier.

Quand elle me parle qu' Ava a acheté une maison.. et qu'elle a proposé à maman d'y vivre..Maman me dit qu'elle en a sourit... je suis certaine que si j'avais fait ça, elle aurait râlé.. peut être même se fâcher fortement car je n'aurai pas compris les règles de bonne conduite..

Mais je suis heureuse que tout se passe bien entre elles.


Mais il y a une chose positive, je crois qu'elle accepte que j'aime Dieu. Je crois q même qu'elle me soutiendra et ça me donne le sourire. Je me souviens qu'elle me disait que j'allais perdre ma vie, qou que je disais seuelement cela pour me rebeller contre elle.. je me souviens de la fois aussi où elles ont ri en me disant que je porterais une robe de bure.. ou la fois où elle m'a dit que je l'enquiquinais avec mon Dieu... Ca m'a fait mal.. mais maintenant si elle me croit.. c'est la meilleure chose..

Elle me dit aussi que je peux les rejoindre..

Ca me fait très peur... mais je pense que je vais lui dire oui .. il faut que j'affronte ma peur et j'ai tellement envie de les revoir.
Elles ont du tellement changer.. surtout Ava..


Je me demande si elle a retrouvé son frère.. et comment se sont passé les retrouvailles avec le père d' Ava..

Je prie pour que tout se passe bien..

Zéphie
[/rp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verscoquins.kanak.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pigeonnier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pigeonnier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie des VersCoquins :: Au délà de ces murs... :: Le coin détente :: Pêle-Mêle-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: